Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Aug

Equilibre

Publié par Jack Ham

Aujourdhui je ne vais pas parler d'activités sportives, ni de moto..

Mais d'équilibre . Mais est ce possible de trouver un équilibre entre la vie familiale, la vie professionnelle, la pratique sportive Et Pourtant

Toute vie est une question d'équilibre. L'ombre et la lumière, la force et la faiblesse, le bien et le mal. L'harmonie de la nature. Plongées constamment dans l'obscurité, les plantes mourraient. Baignées en permanence par la lumière du soleil, elles se flétriraient et bruleraient. Tout est dans l' équilibre.

L'important est de trouver son équilibre et son harmonie

L’activité sportive ouvre bien souvent de jolis espaces à la réflexion ! En fait, le sport c’est assez fascinant, la performance encore plus.

La personne qui prétend maîtriser son corps parfaitement est soit un sorcier, un habitant de la planète Krypton ou alors un simple menteur. On a tous fait des erreurs, on s’est tous planté au moins une fois sur un objectif. D’un autre côté, on a tous pu atteindre des performances inattendues les jours où cela ne devait pas arriver. On s’est tous dit un jour « he merde pourquoi il n’y avait pas de course aujourd’hui ? » ou plus simplement « comment se fait-il que je sois dans une pareille forme aujourd’hui, ma préparation n’était pourtant pas idéale »

En prenant un peu de recul, on se rend bien vite compte que la chose est complexe à planifier.

En fait tout est une question d’équilibre.

1) Sport-Repos : c’est basic mais souvent pas évident à sentir. Un doux mélange entre activité sportive et récupération représente bien la base de la progression. Simple à dire, très compliqué à mettre en œuvre.

2) Envie-raison : en relation avec le premier équilibre. Le sportif est souvent entre deux chaises. Exemple : une course est programmée dans 3 jours et il vient de tomber 50cm de neige. Je fais quoi ? je reste tranquille ou je me fais 5h de ski dans la poudre à tracer comme un fou et avoir un plaisir maximum ? Autre exemple : une course est programmée au milieu des vacances... je fais quoi ? je profite des vacances pour m'entraîner un max ou je me prépare correctement en "sacrifiant" 2-3 jours ?

3) Sommeil-Eveil : le sportif doit dormir. On fait quoi ? On dort pour être en forme le lendemain ou on passe une super soirée avec des amis ?

4) Individualisme-social : le dilemme est souvent présent et la métaphore de la marche sur la crête est toujours valable. Le sportif a besoin d’une vie sociale pour son équilibre mais la néglige bien trop souvent au détriment de la performance. A-t-on souvent envie d’aller boire des verres le soir avant un objectif ? Accepte-t-on souvent les invitations aux apéros des collègues de boulot ? Le sportif est individualiste, la fracture sociale est presque inévitable. On évoque même de temps en temps l’égoïsme du sportif, tellement vrai dans bien des cas.

5) Estime de soi-regard des autres: un compétiteur a souvent l’impression qu’il ne pourrait pas vivre sans compétition. Est-ce normal ? Pourquoi on court tous les week-ends ? Pour l’estime de soi ou le regard des autres ? Un doux mélange des deux certainement. La société nous inculque bien souvent des valeurs de performance. En gros, on essaie de prouver aux autres que l’on est capable de réaliser telles ou telles choses.

6) Besoin-satisfaction : le besoin apparaît sitôt que le manque arrive. La satisfaction est atteinte si le besoin (le vide) est comblé. Le sportif a besoin de se prouver des choses. Jusqu’à quel point ? A quel moment est-il satisfait ? dur à dire… la retraite sportive rime souvent avec frustration, combien de retraités ont la satisfaction du parcours achevé ? à mon avis relativement peu, on doit souvent se mettre d’accord avec nous même en cas d’échec, non ?

7) Travail-Hobby : Le sportif a une vie professionnelle, évidemment ! Le travail est-il perçu en tant que moyen de financer ses hobbys ? Pas sûr ... En général le sport n’est qu’un à-côté, une manière d’échapper un peu au quotidien. Le mélange est souvent bien difficile à réaliser. Le sportif débutant verra ses besoins augmenter et le sportif confirmé devra calmer le sport pour pouvoir assumer ses responsabilités professionnelles.

8) Famille-Sport : Dans le même registre que l’équilibre précédent, découle de la vie sociale du sportif ! Jusqu’où peut-on pousser le "bouchon du sport" dans la vie familiale ? Ce point est souvent assez problématique car il est le carrefour de plusieurs choses : vie sentimentale = accomplissement de soi, femme ou copine = réconfort, mise en confiance mais on retourne à un point central : l’égoïsme du sportif ? Combien d’entre nous ont refusé une invitation au resto car on court le lendemain ? Souvent, très souvent, trop souvent …

9) Volonté-réalité : Le sportif est rêveur. Chaque année il y croit, chaque année il espère qu’il franchira les paliers. Ivan le dit très bien « chaque année j’y crois ». Il vient un moment où l’acceptation doit intervenir. En fait c’est drôle mais je pense qu’aucun sportif n’accepte si facilement d’être inférieur aux autres. La réalité est difficile à voir et souvent niée par le sportif.

10) Confiance en soi – écoute des autres : Le succès peut rendre les gens aveugles. Bizarrement, une performance peut finalement nuire à un sportif. Vous connaissez le paradoxe d’Icare ? Une trop grande confiance peut conduire à la négligence et à la suffisance ! Il est toujours bon de tenir compte de l’avis des autres et en particulier des … femmes !! Oui je crois bien qu’elles sont d’excellents conseils en matière de raisonnement. Un sportif est bien souvent trop focalisé sur son affaire, il en oublie parfois les règles d’équilibre essentielles, en d’autres mots, la raison !!

Equilibre
Equilibre
Commenter cet article

À propos

Mes Virées en Montagne, en Vélo, de la moto