Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Oct

Un petit air de Bretagne

Publié par Jack Ham  - Catégories :  #vélo

Suite à l'invitation de Bruno, le Week end du 24 et 25 octobre, hébergé dans sa maison de campagne à Lanloup, j'ai passé un agréable WEEKEND en sa compagnie à arpenté les sentiers cotiers et autres de ce beau coin de Bretagne.

Et le beau temps était de la Partie!

En Vtt le samedi après midi nous avons roulé autour de :Ploubazlanec, du port de Paimpol, avons été sur la pointe de l' Arcouest et la cale ostréicole de Porz Even.

Nous avons parcouru essentiellement le GR 34 en direction de Paimpol. Il y avait quelques parties techniques, et quelques endroits ou nous devions porté le Vélo. Le samedi soir nous avons gouté au charme Local via une crêperie. Pour moi et Bruno Moules Frites!

Le dimanche, Nous avons rejoint le GR 34 via des chemins sympa mais la , c'était vers saint Brieuc que nous nous sommes rendus.

Plage Bonaparte, etc.....

Bruno

Bruno

les coins remarquables:

Pointe de Plouezec, Pointe KERMOR, Pointe de KERARZIC,

Anse debeauport, ancienne Abbaye de Beauport, que l'on longe sur un chemin a travers les marais, Pointe de Guilben,

en ce  24  novembre, il faisait  15  dégrés  et le vent  annoncé  vers 16h , n'est  pas  arrivé.

en ce 24 novembre, il faisait 15 dégrés et le vent annoncé vers 16h , n'est pas arrivé.

le Vélo tout terrain de Bruno, un tout supensdu lapierre en 26 ", une espèce en voie de disparition, et Bruno
le Vélo tout terrain de Bruno, un tout supensdu lapierre en 26 ", une espèce en voie de disparition, et Bruno

le Vélo tout terrain de Bruno, un tout supensdu lapierre en 26 ", une espèce en voie de disparition, et Bruno

Un petit air  de Bretagne
Un petit air  de Bretagne
Tunnel Plage Bonaparte.

Tunnel Plage Bonaparte.

La plage Bonaparte à découvrir:

Les enfants l'adorent. Les adultes aussi. Et on les comprend, elle est ravissante : une anse abritée du vent, à laquelle on parvient par un tunnel, comme s'il s'agissait d'un lieu très secret, à protéger ! L'accès est d'ailleurs plein de charme, avec sa petite cascade d'eau douce, son chemin goudronné et sa pente un peu raide qui débouche sur une plage familiale et tranquille. Rien de manque dans le tableau, des falaises en à-pic aux petits bateaux roulant sous l'effet de la houle. En outre, l'endroit présente l'avantage (ou l'inconvénient !) d'être en dehors du bourg. Ni commerces ni restaurants aux alentours, donc. A marée basse, le GR 34 vous conduira jusqu'à la plage du Palus - une heure et demie de balade agréable, entre rochers et sable fin - où vous trouverez crêpes et moules-frites. Le reste du temps, les gamins iront à la pêche aux crabes, les adolescents se lanceront à l'assaut des vagues. Quant aux amoureux, ils ressortiront par le tunnel et descendront quelques marches pour se cacher dans les anfractuosités de gros rochers situés en contrebas.

Plage bonaparte
Plage bonaparte

Plage bonaparte

La plage Bonaparte en Histoire

En novembre 1943, deux Franco-canadiens Lucien Dumais et Raymond Labrosse viennent organiser et diriger le réseau " Shelburn ", le le but est de récupérer le personnel navigant des avions alliés abattus en France, et de lui permettre de rejoindre l'Angleterre.

Recueillis en différents points de France, les aviateurs étaient convoyés en train jusqu'aux gares de Saint-Brieuc et Guingamp puis, hébergés dans plusieurs maisons de la région. De la ils étaient regroupés pour l'embarquement dans la maison de J. Gicquel située à deux kilomètres environ de l'Anse Cochât, plage choisie pour les opérations d'évacuation.

Sous la conduite de Plouhatins connaissant bien les falaises, 20 à 25 aviateurs se rendaient par la lande, à travers des champs de mines, jusqu'à la plage, d'où, à bord d'embarcations en caoutchouc, ils rejoignaient la corvette anglaise qui tous feux éteints mouillait au large.

II restait ensuite 180 km à parcourir avant de rejoindre les côtes anglaises.

Cette opération Bonaparte fut menée à bien, huit fois, de janvier à août 1944, permettant d'embarquer 135 personnes, aviateurs américains et canadiens ainsi que des agents secrets.

Elle put réussir grâce au courage et au dévouement de Plouhatins, de Plouhatines mais aussi de plusieurs personnes de la région qui au risque de leur vie, hébergèrent et convoyèrent les aviateurs alliés.

De la maison d'Alphonse, brûlée par les Allemands, il ne reste que quelques pierres.

Depuis, une route a été aménagée et un tunnel percé dans la falaise pour faciliter l'accès à la plage. Des plaques attestant de la reconnaissance des évadés alliés ont été apposées près de ce tunnel et une stèle sur la falaise rappelle l'héroïsme des membres du Réseau Shelburn.

Une autre plaque près du goulet rappelle la mémoire des 23 membres du réseau morts pour la France et de l'équipage de la corvette anglaise, 503 péris en mer.

Le 5 août 1945, près de la gare de Plouha-Embarquement, il y eut un accrochage, entre FFI de Plouha et une colonne de camions allemands. Cinq hommes furent pris en otages et fusillés à Kermoroc'h.

Commenter cet article

À propos

Mes Virées en Montagne, en Vélo, de la moto